top of page

Résolutions 2022 : et si elles portaient sur l'Être ?

Faire un régime, reprendre le sport, arrêter de fumer, boire moins d'alcool, gagner plus d'argent, dépenser moins ou autrement, apprendre une langue étrangère... Voici une liste non-exhaustive des résolutions prises communément à chaque changement d'année. Celles-ci portent sur le faire et/ou l'avoir. Pourquoi prenons-nous ces résolutions ? Notamment, dans le but de nous sentir mieux dans notre peau, pour être plus heureuse/heureux dans notre vie. Mais alors, pourquoi en reprenons-nous chaque année ? Ne devrions-nous pas nous sentir mieux d'année en année ? Qui n'a jamais pris une résolution abandonnée au bout de quelques semaines voire jours ? C'est qu'aussi bonnes et légitimes que puissent être ces résolutions, elles ne sont pas suffisantes en elles-mêmes.

Etre bien dans sa peau, ce n'est pas une question de mensurations, de comptes en banque, de statut marital ou social. On peut avoir une taille de guêpe, des abdominaux en béton, beaucoup d'argent, un métier prestigieux, une vie conjugale, familiale et sociale bien remplies et ne pas supporter se regarder dans le miroir. On peut être bien entouré(e) et pourtant se sentir seul(e). On peut "faire tout ce qu'il faut", "avoir tout pour être heureuse/heureux" et ne pas l'être. Malgré toutes les cases d'une vie réussie cochées (d'après notre société), on peut ressentir un grand vide, de la tristesse, un malaise latents. Mais alors, à quoi ça tient ? Le bonheur dépend de la relation entretenue avec soi. Tant que l'on cherche des "must-have" et "must-do", des méthodes, des façons de faire ou de réagir comme des modes d'emploi dépersonnalisés à appliquer en toute occasion, tant que l'on responsabilise les situations extérieures et les autres de notre propre bonheur, tant que l'on passe notre temps à se comparer aux autres, alors on pourra prendre toutes les meilleures résolutions du monde : nous ne nous sentirons pas profondément et durablement mieux. Pourquoi ? Parce que l'on s'éloigne de soi, de qui l'on est vraiment.


Aller voir en soi les bonnes méthodes pour soi, sortir des injonctions, s'écouter, être en mesure d'accueillir ses peurs et ses émotions, connaître ses besoins et fonctionnements, trouver comment combler ses manques et vides plutôt que d'attendre que les autres le fassent à notre place, s'ajuster en fonction de là où l'on se trouve dans l'ici et maintenant, cesser de se juger, arrêter de se mentir, être en compassion et dans la bienveillance avec soi : un chemin de tous les jours qui mérite d'être emprunté. C'est le chemin de la connaissance de soi. Il donne accès à un espace de paix, d'harmonie et d'amour inconditionnel (qui ne dépend pas de conditions extérieures) envers soi. Alors que diriez-vous d'emprunter (ou de rester) sur ce chemin en 2022 ? Êtes-vous prêt(e) pour ce voyage intérieur ? Que diriez-vous de prendre pour résolution d'être vrai(e) et authentique avec vous-même ? Que diriez-vous d'être vous ?

7 vues0 commentaire
bottom of page